Grand Prix national de l’architecture 2022

Appel à contribution jusqu’au 15 juillet

Porté par le ministère de la Culture depuis 2004, le Grand Prix national de l’architecture (GPNA), récompense une agence d’architecture implantée sur le territoire national pour l’ensemble de son œuvre construite, son apport à la discipline architecturale contemporaine et sa capacité à la diffuser.

L’édition 2022 du Grand Prix national de l’architecture s’adapte à la mutation de la profession d’architecte et récompensera une agence d’architecture plutôt qu’un architecte intuitu personae, en veillant à introduire plus de parité dans la sélection des nominés.

Les architectes, les maîtres d’ouvrage, les journalistes spécialisés sont invités à contribuer à l’identification d’agences d’architecture susceptibles, selon eux, de recevoir ce prix en proposant, via une plateforme dédiée, trois noms d’agences d’architecture dont l’une au moins doit compter a minima une femme architecte parmi ses dirigeants.

L’ensemble des propositions ainsi recueillies sera examiné par un jury qui se réunira en septembre 2022 pour choisir entre 4 et 6 nominés parmi celles-ci. Le jury auditionnera les nominés en octobre 2022. Le ministre de la Culture procèdera à la proclamation du lauréat le 13 octobre 2022 en ouverture des Journées nationales de l’Architecture (JNA) à la Cité de l’architecture et du patrimoine.

À travers ce prix et par l’ensemble de la politique menée en faveur de l’architecture, le ministère de la Culture entend affirmer la place de l’architecture au sein de la société et mettre en valeur l’action des architectes, leur création, la recherche architecturale et urbaine et l’enseignement en architecture.

Le dépôt des propositions s’effectue sur la plateforme dédiée : https://grand-prix-national-architecture.fr
La clôture des contributions est fixée au 15 juillet 2022.

Appel à communication

Colloque Brasseries au temps de l’Art déco

Musée français de la brasserie, Saint-Nicolas-de-Port : la tour de brassage construite en 1931, rénovée en 2021.

En conclusion des quatre années de travaux de restauration de la tour de brassage (classée MH) de la brasserie de Saint-Nicolas-de-Port (54) dont les activités ont cessé en 1985, le musée français de la Brasserie, en collaboration scientifique avec l’AMAL (Archives modernes de l’architecture lorraine) et l’APIC (Association pour le patrimoine industriel en Champagne-Ardenne), organise au printemps 2023 un colloque qui s‘intéressera à la question de l’existence et du devenir de ce type d’édifices industriels dans leur contexte régional.

Étant donnée l’importance de ce sujet, le comité scientifique a résolu de le concentrer sur la période de l’Entre-deux-guerres (ce que l’historiographie a qualifié d’Art déco) et sur le territoire de la Lorraine, et plus largement du Grand-Est, avec des focus possibles sur les régions voisines voire le transfrontalier.

Plusieurs thématiques ont été identifiées :

Territoire et paysage

La Lorraine « terre de bière » : cette section ouvrira des connexions entre la géographie, l’économie, la sociologie et la politique. Elle interrogera les techniques de production mises en œuvre et leur impact sur les paysages et les territoires d’accueil, la question agricole, les réalisations sociales, l’innovation, l’enseignement et la recherche.

Architecture et patrimoine

Ce thème se penchera sur le corpus des édifices industriels brassicoles de la période et permettra de développer des problématiques en lien avec l’architecture, du projet à la construction et au fonctionnement, jusqu’à la patrimonialisation et aux expériences de restauration ; il sera question d’architectes constructeurs et d’entreprises spécialisées, de monumentalité comme expression de puissance industrielle, sans oublier la problématique du « style ».

Arts décoratifs et communication

Cette session sera consacrée à la place des arts décoratifs dans les bâtiments de production et de débit de bière (peinture, sculpture, mosaïque, vitrail etc…), ainsi qu’à la publicité et aux objets (chopes, bouteilles…) qui valorisent l’histoire, la fabrication et la consommation de la bière.

La question de la mémoire et des archives industrielles pourra y être abordée.

Le colloque sera déroulera sur deux jours et demi, du 30 mars au 1er avril 2023 à Saint-Nicolas-de-Port (12 kms de Nancy).

Les communications seront d’une durée de 20 minutes maximum. Si vous souhaitez proposer une communication à ce colloque, merci d’adresser un résumé de votre projet en 1000 signes, ainsi qu’un court CV à : mfb@passionbrasserie.com

Le colloque donnera lieu à la publication d’actes qui pourront intégrer des textes complétant les différentes thématiques abordées.

Calendrier :

  • mars 2022 : publication et diffusion de l’appel à communication 
  • 30 juin 2022 : date limite de réception des propositions 
  • automne 2022 : examen des propositions par le comité scientifique et programmation
  • 30, 31 mars et 1er avril 2023 : colloque à St Nicolas de Port
  • 2024 : publication des actes

Comité scientifique

– Géraud BUFFA, conservateur en chef du patrimoine, référent patrimoine industriel, ministère de la Culture, Paris
– Alexandre BURTARD, historien de l’architecture, Manufacture du patrimoine, Paris
– Catherine COLEY, historienne de l’architecture, chercheur associée LHAC–ENSA Nancy) / AMAL
– Gracia DOREL-FERRE, historienne du patrimoine, présidente fondatrice de l’APIC, responsable de la section agro-alimentaire de l’association internationale pour le patrimoine industriel (TICCIH)
– Simon EDELBLUTTE, géographe, professeur des universités, LOTERR centre de recherche en géographie, université de Lorraine Nancy
– Marie GLOC, conservatrice des monuments historiques, DRAC Grand-Est/AMAL
– Denis GRANDJEAN, président de l’AMAL, membre de la commission nationale de l’architecture et du patrimoine, président de l’Académie de Stanislas (2021-2022)
– Pierre LABRUDE, professeur honoraire des disciplines pharmaceutiques, secrétaire perpétuel l’Académie de Stanislas
– Annette LAUMON, conservateur honoraire du patrimoine, administrateur AMAL
– Guillaume LE GALL, professeur des universités, enseignant en histoire de l’art contemporain, université Paris Sorbonne et université de Lorraine/CRULH Nancy
– Pierre MAURER, architecte, docteur en histoire de l’architecture, enseignant-chercheur à l’école nationale supérieure d’architecture de Nancy/LHAC Laboratoire d’histoire de l’architecture contemporaine.
– Benoît TAVENEAUX, président du musée français de la Brasserie, Saint-Nicolas-de-Port
– Pascal THIEBAUT, historien du patrimoine industriel, attaché de conservation, inventaire général du patrimoine Grand-Est, Nancy

Cet événement est organisé par le musée français de la Brasserie, en partenariat scientifique avec l’AMAL et l’APIC

Contacts

Musée français de la Brasserie, Saint-Nicolas-de-Port www.passionbrasserie.com
AMAL Archives modernes de l’architecture lorraine, Nancy www.amalorraine.fr
APIC Association pour le patrimoine industriel en Champagne-Ardenne www.patrimoineindustriel-apic.com

Résidences d’architecture 2022

Du 20 janvier au 28 février

Pour la quatrième édition de ses résidences, le réseau des maisons de l’architecture lance un appel à candidatures ouvrant à une dotation de 15 000 €.

Réparties dans 10 maisons dans toute la France, ces résidences questionnent des thèmes sociaux, interdisciplinaires et écologiques. Elles s’adressent à un binôme, constitué d’un architecte mandataire et d’un autre professionnel, qui disposera de 5 000 € de budget de production et touchera une indemnité de résidence de 10 000 € pour six semaines.

L’objet de ce projet culturel est de servir de laboratoire, de proposer des pistes de réflexions aux habitants de la localité où le binôme sera immergé, pour interroger leur rapport à la ville et à son identité. Un blog dédié à la résidence permettra de suivre son évolution, et un résultat, à la fin des six semaines, de valoriser la démarche.

☱ infos sur le RMA : https://bit.ly/3IBhCMe
☵ appel à candidatures : https://bit.ly/3KKv42f
☷ date limite de dépôt : 28 février

Appel à contribution

© Clos de Médreville – Éline Heckel, habitante de Nancy – novembre 2020

En novembre dernier, nous avions – timidement – lancé un appel à participation pour créer une carte virtuelle, hors-série participatif de nos guides des Repères urbains, architecturaux et paysagers. Étant donné le contexte culturel toujours incertain et marqué par de nouvelles restrictions de circulation et d’activités, nous vous proposons à nouveau de contribuer à l’élaboration de cette carte !

La lorraine regorge de trésors architecturaux méconnus. Exceptionnelle ou vernaculaire, si l’architecture qui vous entoure interpelle votre imaginaire et votre sensibilité : partagez avec nous votre repère urbain, architectural et paysager !

Pour participer, envoyez-nous une photo de votre repère accompagné d’un court texte évoquant votre vision de cette architecture / paysage urbain / paysage rural. Le choix de la prise de vue doit signaler un site lorrain, situé dans le périmètre des dix kilomètres autour de votre domicile ouvert à la libre circulation en cette période de confinement. Le concours est ouvert à tous ; les enfants peuvent également participer, seuls ou en famille.

Toutes les contributions seront publiées sur notre site internet et notre page Facebook. Chaque participant recevra deux cartes postales issues de notre collection d’architecture lorraine. La contribution la plus plébiscitée permettra à son auteur de recevoir l’affiche de son choix.

Contact : communication@maisondelarchi-lorraine.com
Règlement à télécharger ici !

BONNE CHANCE À TOUS !

#maisonarchilor#malorraine#maisondelarchitecturedelorraine#maisondelarchitecture#réseaudesma#architecture#lorraine#archiconfinés#repèresurbainsarchitecturauxetpaysagers#RUAPparticipatif