Apéro-conf : architecture illustrée, la tour Marcel-Brot / Nicolas Depoutot

Nancy le 10 mai à 19h30, bar le Royal Royal

Tour Marcel-Brot, design Philippe Tytgat

Profilée comme un cube survolé par une dalle aérienne, la tour des Coopérateurs, qui tire son surnom de la zone d’activité qu’elle surplombe, est un édifice à part dans le paysage architectural nancéien. Immeuble de bureaux servant aujourd’hui de centre de formation au CHU, le bâtiment imaginé par Louis Fleck a vécu plusieurs vies. Mardi 10 mai, l’architecte et enseignant Nicolas Depoutot mettra en parallèle le projet de la tour et d’autres également menés par Fleck.

Les affiches de la MA
Chaque année, la Maison de l’architecture de Lorraine invite l’illustrateur et designer graphique Philippe Tytgat à interpréter une sélection d’édifices lorrains emblématiques. Des affiches et cartes de la tour Marcel-Brot seront en vente à l’occasion de l’apéro-conf.

Pour acheter d’autres bâtiments : https://www.achetez-grandnancy.fr/maison-architecture-lorraine/produits

Assemblée générale annuelle

31 mars, 18h
Auditorium du muséum aquarium de Nancy

Dryade, projet de Noël Picaper à Castel Coucou, 2021

Notre Maison de l’architecture de Lorraine tiendra son assemblée générale le 31 mars au muséum aquarium de Nancy. Adhérent ou public, curieux ou architecte, tout le monde est invité à profiter du cadre agréable et historique de l’auditorium pour prendre connaissance du bilan de nos actions.

Notre association d’intérêt général s’appuie sur vos retours pour consolider son identité et étayer sa programmation, et chacune et chacun est convié•e à venir dialoguer avec nos salariés et bénévoles.

Ordre du jour
•Rapport d’activité 2021
•Bilan financier 2021
•Rapport moral et financier 2021
•Programmation 2022
•Budget 2022
•Questions diverses

☱ 31 mars, 18h
☵ Auditorium du muséum aquarium de Nancy

Frugalité créative – Weniger ist genug

Exposition et conférences du 12 avril au 12 juin
Porte des Allemands, Metz

L’exposition à Wechselraum BDA, Stuttgart, en 2021

L’exposition Frugalité créative – Weniger ist genug présente 35 projets architecturaux du Bade-Wurtemberg et de la région Grand Est, sélectionnés pour leur conception vertueuse : une maison construite avec la terre décaissée sur son emplacement, un immeuble de 34m de hauteur tout en bois, une ancienne chapelle au milieu de la forêt devenue refuge et centre culturel, un chai transformé en lieu de rencontre… Autant d’exemples qui montrent qu’il est possible de faire sortir de terre ou du bois des bâtiments à l’empreinte carbone réellement diminuée.

Cette exposition s’accompagne d’un cycle de cinq conférences franco-allemandes proposées les jeudis soirs, pour mieux comprendre les enjeux de cette architecture consciente de son environnement humain, historique et écologique.

Commissariat : Dominique Gauzin-Müller / Kyra Bullert
Scénographie et design : Thomas Rustermeyer / Anne Kraus

Ouverture : du mardi au dimanche de 14h à 18h jusqu’au 30 avril et de 14h à 19h à partir du 1er mai

L’exposition à Nancy en 2021

Les conférences

28 avril, 18h
Max Schwitalla, Tübinger Regal (Studioschwitalla, designer urbaniste, DE)
Agnès Lechleiter (KL architectes, FR)

Des espaces partagés pour plus d’habitabilité
L’exposition Frugalité créative – Weniger ist genug accueille la conférence de Max Schwitalla (studio Schwitalla) et Agnès Lechleiter (KL architectes). Leur intervention portera sur les espaces partagés, à l’échelle de la ville et de ses aires de circulation, et à l’échelle du logement, et comment repenser sans cesse l’adaptabilité. Cette conférence s’appuiera notamment sur le projet de logement collectif Tübinger Regal par le studio Schwitalla, qui fait partie des 35 projets frugaux mis en valeur dans l’exposition.

5 mai, 18h
Kyra Bullert (université de Stuttgart, co-commissaire de l’exposition Frugalité créative, DE)
Manon Kern (Kern architectes, FR)

Échanges
Comment le concept de frugalité peut-il se développer par la pédagogie et le partage? À une époque rythmée par les incessantes révolutions technologiques, comment inscrire le low tech et le vernaculaire comme des opportunités pour une architecture vertueuse?
Kyra Bullert, co-commissaire de l’exposition Frugalité créative, et Manon Kern de l’agence Kern architectes, partageront ces interrogations autour de leur approche de l’enseignement. Kyra Bullert a étudié l‘architecture à Stuttgart et Paris, elle est actuellement professeure associée à la Faculté d‘architecture et d‘urbanisme de l‘Université de Stuttgart. Manon Kern est enseignante-chercheuse à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy. Au cours de leur conférence partagée, elles reviendront sur leurs expériences de transmission d’un savoir qui évolue avec la conscientisation de la pratique de l’architecture.

12 mai, 18h
Thomas Rustemeyer (studio Rustemeyer, scénographe de l’exposition Frugalité créative, DE)
Bob & Ben (architectes d’intérieurs et scénographes, FR)

Exposer l’architecture
Comment montrer autrement ce qui est déjà visible? La scénographie est une discipline qui présente des charnières évidentes avec l’architecture, mais comment réussir à re-présenter un édifice, une structure, un concept, une intention? À trois voix, Thomas Rustemeyer et Bob&Ben enrichiront cette problématique de leurs expériences.
Scénographe de l’exposition Frugalité créative – Weniger ist genug, Thomas Rustemeyer conçoit la monstration comme une forme de discours. Son studio s’est spécialisé dans les thématiques urbanistiques, et cette inflexion appuie ses propositions scénographiques, traduit la transversalité des disciplines entre design graphique, architecture et sociologie.
Architectes d’intérieur et scénographes, Bob&Ben (Maud Dejaune et Emmanuelle Prommier) aménagent elles aussi l’interdisciplinarité avec le bois qui habille leurs expositions, que ce soit pour un CAUE ou l’Ensa Nancy. Entre sobriété des matériaux et réemploi, leur pratique les expose à des contraintes qui sont des challenges.

19 mai, 18h
Matthias Rammig (Transsolar, ingénieur climatique, DE) en remplacement de Mathis Schuler
Alain Bonarel (Scop Tribu, ingénieur urbaniste, FR)

Une ingénierie de la frugalité
Co-auteur avec Dominique Gauzin-Müller et Philippe Madec du Manifeste pour une frugalité heureuse et créative qui a donné naissance à l’exposition Frugalité heureuse – Weniger ist genug, Alain Bornarel est ingénieur ECP. Fondateur de la Scop TRIBU, il prêche un urbanisme conscient de ses responsabilités environnementales.
Prônant une vision holistique, Matthias Rammig est ingénieur en génie climatique auprès de Transsolar et enrichit ses projets d’une approche clairvoyante sur les technologies qui réduisent l’empreinte carbone et s’inscrivent dans la durabilité.
À deux voix et en quelques projets vertueux, ils aborderont les nouveaux enjeux bioclimatiques liés au réchauffement, et comment l’architecture contemporaine peut y faire face grâce au low tech.

9 juin, 18h
Liza Heilmeyer (Dirk Heilmeyer und Frenzel Architektent, architecte et présidente du BDA Baden-Württemberg, DE)
Blesch Cayre Architectes (FR)

Suite à un imprévu, Liza Heilmeyer annule son intervention. Celle de Raphaël Cayre de Blesch Cayre architectes est bien maintenue.

Moins n’est pas moins complexe
Proposer des projets soutenables, chercher à exploiter les ressources locales, réduire la consommation d’énergie sont autant d’enjeux auxquels se confrontent les architectes qui défendent une méthodologie vertueuse. Le concept de frugalité, s’il renvoie au célèbre adage de Mies van der Rohe « moins, c’est mieux », n’implique pour autant pas une simplification du processus de réflexion ou de construction.
Liza Heilmeyer, architecte pour le cabinet Dirk Heilmeyer und Frenzel Architektent et présidente du BDA Baden-Württemberg, et Raphaël Cayre de l’agence Blesch Cayre architectes, couvriront à deux voix les problématiques que la soutenabilité soulève dans la pratique architecturale contemporaine.

Le constat du Manifeste pour une frugalité heureuse et créative

Le secteur du bâtiment produit environ 40 % des émissions de gaz à effet de serre et 40% des déchets tout en consommant plus de 40% de l’énergie et des autres ressources. Une approche plus frugale et plus créative de l’architecture et de l’aménagement des territoires urbains et ruraux s’impose. Pour participer à ce changement de paradigme, Dominique Gauzin-Müller (architecte et écrivaine), Alain Bornarel (ingénieur) et Philippe Madec (architecte et urbaniste) ont lancé en janvier 2018 le Manifeste pour une frugalité heureuse et créative. La prise de conscience est partagée : en mai 2019, le Bund Deutscher Architekten (BDA), une association d’architectes allemands réputés, a publié un texte au contenu assez proche intitulé Haus der Erde (« Maison de la Terre »). L’objectif commun est une architecture plus respectueuse des ressources naturelles, qui renoue avec l‘enseignement des constructions vernaculaires et cherche un équilibre entre tradition et modernité.

Entre 2021 et 2023, la présentation de l’exposition itinérante Frugalité créative – Weniger ist genug permettra d’instaurer un échange franco-allemand en confrontant les positions des professionnels à travers des exemples d’architecture frugale réalisés des deux côtés du Rhin. Cette exposition bilingue a été inaugurée le 15 mars 2021 dans la galerie du BDA à Stuttgart avant de circuler à Nancy, Mulhouse puis Châlons en Champagne. Actuellement hors Grand Est à Besançon, elle arrive prochainement à Metz avant de rejoindre Troyes, Fribourg et le Parc naturel des Vosges.

Les commissaires, Dominique Gauzin-Müller et Kyra Bullert, ont choisi 20 projets d’architecture dans le Grand Est et 15 en Allemagne, Suisse alémanique et Vorarlberg. Thomas Rustemeyer et Anna Kraus ont créé une scénographie contemporaine, invitant le public à interagir. Dans chaque lieu de son itinérance, l’exposition est accompagnée de conférences, de tables-rondes, d’ateliers et d’excursions. Ce projet transfrontalier a été initié par l’Institut français de Stuttgart en coopération avec le Centre Culturel Franco-Allemand Karlsruhe. Il est soutenu par la Fondation du Bade-Wurtemberg et le Fonds civique franco-allemand.

Maquettes étudiantes, du technique au sensible

Exposition du 6 avril au 2 mai
Musée Pierre-Noël, Saint-Dié-des-Vosges

Dans le cadre du cours Architecture, critique et expérimentation dispensé à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy, les étudiants de L3 sont invités chaque année à proposer leur interprétation stylistique, en bois, d’un bâtiment qui leur a servi de spécimen de réflexion. Rendus formels de ces interprétations, les maquettes ont pour objet de témoigner de leur compréhension de la culture architecturale moderne, et d’aiguiser leur esprit critique.

Six groupes ont proposé leurs modélisations de projets existants, en respectant deux contraintes. La contrainte du matériau, le bois, a permis aux étudiants de réfléchir aux textures et matières, de s’approprier la chaleur et la rigidité de ce support pour les adapter à leur concept de représentation. L’autre contrainte, celle de l’échelle, se décompose en trois exercices que chaque groupe a su interpréter pour en offrir un résultat plastique approprié à leur approche critique de l’édifice : échelle urbaine, échelle architecturale, échelle du détail.

Espace des arts, Chalon-sur-Saône (France), architecte : Emmanuel Petit – Pierre Hebbelinck, 1971 – 2018

Monastère Sainte-Claire, Ronchamp (France), architecte : Renzo Piano Building Workshop, 2012

Terminus intermodal Hoenheim-Nord, Hoenheim (France), architecte : Zaha Hadid, 2001

L’Autre Canal, Nancy (France), architecte : Périphériques Architectes, 2007

Théâtre Théodore Gouvy, Freyming-Merlebach (France), architecte : Dominique Coulon et associés, 2017

Campus ARTEM, Nancy (France), architecte : ANMA, 2006-2015


Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre la Maison de l’architecture de Lorraine, l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy, le musée Pierre-Noël et l’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges.

Crédit photos : Pascal Volpez

☱ Du 6 avril au 2 mai
☷ Musée Pierre-Noël, Saint-Dié-des-Vosges / https://bit.ly/3j9Zxuk
☶ Le lundi de 13 h 30 à 17 h 30, du mercredi au dimanche de 13 h 30 à 17 h 30
☰ Médiations : 9 et 23 avril
☲ Conférence : 30 avril
☵ infos : https://bit.ly/38xTUnB

Apéro-conf : Metz, le nez en l’air / Cécile Gastaldo

Nancy le 5 avril à 19h30, bar le Royal Royal

6 rue Mozart

2 avenue Joffre

16 avenue Foch

Flâner, est-ce une activité de tout repos? La bonhommie de l’expression n’est-elle pas trompeuse pour quiconque lève le regard et s’intéresse à ce qui dépasse le niveau de son champ visuel? En écrivant Metz, le nez en l’air, Cécile Gastaldo ajoute quelques jalons à la dérive urbaine.
Son sous-titre éloquent, Mascarons et autres détails – Façades insolites en Nouvelle Ville, divulgue le remarquable travail d’archive entrepris par l’historienne de l’architecture pour redécouvrir les détails perdus dans les hauteurs ou les recoins des rues de l’agglomération messine, de la gare à Montigny en passant par le Sablon.

Après une première session messine riche en échanges et curiosités et une annulation à Nancy, Cécile Gastaldo prendra la parole et un verre au Royal Royal pour revenir sur ses pérégrinations et ses observations au cœur de la préfecture mosellane.

☶ son ouvrage aux Éditions des Paraiges : https://bit.ly/3tAdjfV
www.instagram.com/cecilegastaldo/
☱ event FB : https://fb.me/e/4rF1P3lNK

Transmission organique

matali crasset / 8 mars 2022, École nationale supérieure d’architecture de Lorraine

Designer industriel qui défend une approche à la croisée des pratiques artistique, anthropologique et sociale, matali crasset tiendra une conférence à l’École nationale supérieure d’architecture le 8 mars prochain. Présidente du jury du concours d’idées Écosystèmes d’enseignement extérieurs, intégré au projet Résilience, elle profitera de l’occasion pour remettre leurs prix aux lauréats, aux côtés de la Maison de l’architecture de Lorraine.

☳ 8 mars 2022 à 18h, amphi A
☵ École nationale supérieure d’architecture de Nancy
☷ infos www.nancy.archi.fr/
☴ projet Résilience : https://ascovid19.hypotheses.org/
www.matalicrasset.com

image matali crasset Ludothèque / Ecole Normale Sociale, Paris / crédit photographique : Philipe Piron

ARCHIRAMA, histoires d’architectures en Meurthe-et-Moselle

Du 28 février au 1er avril, École nationale supérieure d’architecture de Lorraine

Du 28 février et jusqu’au 1er avril , l’école d’architecture de Nancy présente, en partenariat avec le CAUE 54, ARCHIRAMA, histoires d’architectures en Meurthe-et-Moselle, une exposition ludique pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine bâti du département : bâtiments emblématiques parmi les plus connus, mais aussi une architecture plus commune, tant rurale qu’urbaine.

Archirama est un projet du CAUE de Meurthe-et-Moselle avec l’appui scientifique du laboratoire d’histoire de l’architecture contemporaine (LHAC) de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy.

La scénographie est réalisée par le collectif Bob&Ben, deux jeunes architectes spécialisées dans l’architecture évènementielle, diplômées de l’école d’architecture de Nancy.

☲ du 28 février au 1er avril
☷ vernissage 7 mars 2022 à 18h
☴ École nationale supérieure d’architecture de Nancy
☰ event FB https://fb.me/e/2aqBPgFii

Apéro-conf : bande dessinée / Vincent Bailly

Metz le 3 mars à 19h30, bar Les Vedettes

Illustrations © Bailly – Thil – Futuropolis

Vincent Bailly connaît son pays, et notamment le Pays-Haut et Longwy, où il habite. Son goût pour l’histoire et ses talents au crayon et au pinceau, exercés dans l’atelier de Claude Lapointe aux Arts décos de Strasbourg et affûtés par quelques années d’illustration, l’ont rapidement guidé vers la bande dessinée.

Il se met à la case en 1995 avec Isabelle Mercier au scénario, et ne lâche plus guère le format ensuite, voguant entre Les Humanoïdes associés et Futuropolis. Ses collaborations avec le scénariste Kris provoquent de belles étincelles (Coupures irlandaises, Un Sac de billes, Mon père était boxeur) jusqu’au coup de grisou de Lorraine cœur d’acier : Histoire d’une radio pirate, libre et populaire.

À l’invitation de la Maison de l’architecture de Lorraine, il prendra le micro aux Vedettes à Metz pour libérer sa parole de dessinateur, et révéler les secrets de sa dernière BD.

vincentbailly.canalblog.com
☶Event FB : https://fb.me/e/w3DcZ0p3w
www.facebook.com/chezlesvedettes

Résidences d’architecture 2022

Du 20 janvier au 28 février

Pour la quatrième édition de ses résidences, le réseau des maisons de l’architecture lance un appel à candidatures ouvrant à une dotation de 15 000 €.

Réparties dans 10 maisons dans toute la France, ces résidences questionnent des thèmes sociaux, interdisciplinaires et écologiques. Elles s’adressent à un binôme, constitué d’un architecte mandataire et d’un autre professionnel, qui disposera de 5 000 € de budget de production et touchera une indemnité de résidence de 10 000 € pour six semaines.

L’objet de ce projet culturel est de servir de laboratoire, de proposer des pistes de réflexions aux habitants de la localité où le binôme sera immergé, pour interroger leur rapport à la ville et à son identité. Un blog dédié à la résidence permettra de suivre son évolution, et un résultat, à la fin des six semaines, de valoriser la démarche.

☱ infos sur le RMA : https://bit.ly/3IBhCMe
☵ appel à candidatures : https://bit.ly/3KKv42f
☷ date limite de dépôt : 28 février

Apéro-conf : architecture et bande dessinée / Romain Rousseaux Perin

Nancy le 11.1 à 19h30, bar Le Royal Royal

Il faut parfois la finesse de l’architecte et son attachement à la table à dessin pour offrir à des planches historiques la minutie que nécessite leur décor. Romain Rousseaux Perin fignole ses détails et allonge les perspectives, cherche dans la variété de ses points de vue la plus élégante pertinence.

Architecte et doctorant en sociologie urbaine au Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales de l’Université de Lorraine, c’est en autodidacte qu’il est devenu auteur de bandes dessinées. À l’invitation de la Maison de l’architecture de Lorraine, Romain Rousseaux Perin viendra parler de l’influence de son métier dans sa pratique de la BD le 11 janvier prochain au Royal Royal à Nancy.

© Toutes images Romain Rousseaux Perin

+ d’infos
Le site de Romain Rousseaux Perin
L’évènement FB
Le Royal Royal