«Festival du film d’architecture – Seconde édition» 12 au 14/10/15

Programme téléchargeable ici

Pour l’édition 2015 de son Festival du Film d’Architecture, la Maison de l’Architecture de Lorraine prend ses quartiers au Centre Culturel André Malraux – Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy, avec deux soirées projection autour de la figure de l’architecte et des espaces intercalaires de la mégapole Tokyoïte. Une programmation vidéo enrichie de rencontres, d’une exposition jumelée (Jean Revillard / Guilhem Vincent), d’une installation vidéo expérimentale permanente (Tokyo Reverse) et d’un ciné-concert exceptionnel de Chapelier Fou. [expand title= »Lire la suite… »]

FFA-orchidoclaste_21ca1

  • Lundi 12 octobre 20h00

Inauguration du festival et projection du documentaire « L’orchidoclaste » de Laetitia Masson (2009 – 52 min) commenté par Jean-Michel Léger, sociologue, enseignant et chercheur en Architecture. (gratuit)

C’est en lisant un article de Libération que Laetitia Masson tombe sur le portrait d’un homme étrange, un architecte du nom de Rudy Ricciotti…. Il vient de recevoir le grand prix de l’architecture et ce qu’elle lit dans cet article fait écho à tout ce qu’elle pense de la société, de l’art, de la politique… bref de la vie ! Elle le pense architecte rebelle lui se définit comme un orchidoclaste. Un terme qui, effectivement lui sied à merveille. Et pas seulement parce qu’il signifie : « le briseur de testicule » … mais aussi pour sa forme parce que ce terme est un terme pseudo-scientifique créé par dérision… pour la beauté du geste… Dans ce documentaire, «l’orchidoclaste», Laetitia Masson nous livre l’homme dans sa plus intime intimité …. mais surtout dans sa vérité à l’état brut…

FFA-La jetée

  • Mardi 13 octobre 20h30

Ciné-concert exceptionnel – Chapelier Fou accompagné de Matt Elliott et Maxime Tisserand met en musique « La jetée » de Chris Marker. (60 min) – Sur réservation auprès du CCAM (Tarifs CCAM, A : 17€ – B : 13€ – C : 7€ – D : 4€)

Film français réalisé en 1962 par Chris Marker, ce chef-d’oeuvre expérimental est en fait, à l’exception d’un seul plan filmé, un photo-roman comme l’appelait lui-même le réalisateur. Sur la jetée d’Orly, un jeune garçon est frappé par le visage d’une femme qui voit mourir un homme. Nous sommes dans les bunkers de Chaillot, juste après la troisième guerre mondiale. Des savants post-nucléaires traquent le passé dans les rêves d’un cobaye humain pour capturer l’espace-temps, le voyage dans le temps étant devenu à la fois le seul espoir et la seule issue qui reste aux survivants… Ce moyen-métrage angoissant et mystérieux « commenté » ici en live par Matt Elliott, est l’occasion d’une création originale par Chapelier Fou accompagné par le clarinettiste et saxophoniste Maxime Tisserand. Lumineux et sombre, minimaliste et grandiloquent, un voyage unique dans les profondeurs d’une ville post-apocalyptique.

FFA-espaces intercalaires

  • Mercredi 14 octobre 20h00

Projection du documentaire « Espaces intercalaires » de Damien Faure (2012 – 56 mn) commenté par ?. (gratuit)

Le corbeau, le maître de Tokyo, est capable d’appréhender la ville dans sa globalité puis la parcourir dans ses plus petits interstices. Au début, le champ urbain se voit comme un espace à trois dimensions, puis en prolongeant le regard, de nouveaux lieux apparaissent. Tokyo se métamorphose. Ces espaces nous révèlent une vision différente de la cité, peuplée d’architectures singulières et de personnages qui habitent la ville autrement.

FFA-tokyo-reverse-ft

  • Projection permanente «Tokyo Reverse» (2014 – 540 mn) (gratuit)

Pendant toute la durée du festival, projection grand format dans l’espace bar du CCAM d’un plan séquence de neuf heures tourné en marche arrière dans les rues de Toyko en 2014 par le duo SANDL: Simon Bouisson et Ludovic Zuili

FFA-sud eau nord

  • Séance délocalisée – Jeudi 15 octobre 20h30 – Cinéma Forum – Sarreguemines

Projection du documentaire « Sud Eau Nord Déplacer » d’Antoine Boutet (2014 – 110 mn) suivi d’une rencontre/débat avec Boris Swartzman, assistant réalisateur du film et spécialiste de l’urbanisation en Chine. (Tarif cinéma Le Forum).

Le Nan Shui Bei Diao – Sud Eau Nord Déplacer – est le plus gros projet de transfert d’eau au monde, entre le sud et le nord de la Chine. Sur les traces de ce chantier national, le film dresse la cartographie mouvementée d’un territoire d’ingénieur où le ciment bat les plaines, les fleuves quittent leur lit, les déserts deviennent forêts, où peu à peu des voix s’élèvent, réclamant justice et droit à la parole. Tandis que la matière se décompose et que les individus s’alarment, un paysage de science-fiction, contre nature, se recompose.

 

Et en PLUS :

  • Lundi 12 + Mardi 13 octobre 2015

14:30 > 15:45 – Projection « Tokyo : Grande ville, petits espaces »

[Sean Dash, 2008- Documentaire – 52 mn]

Tokyo, la plus grande capitale du monde, est confrontée à un problème de taille : l’espace. Mais les urbanistes japonais ne manquent pas d’idées. Visite guidée.

Comment accueillir six fois la population parisienne dans une ville qui, intra-muros, fait à peine trois fois la taille de Paris ? C’est toute la problématique de Tokyo qui, avec ses 50 000 habitants au kilomètre carré, souffre d’une densité hors norme. Les architectes nippons relèvent avec brio ce défi en rivalisant d’inventivité pour optimiser l’espace. Le documentaire entraîne ainsi le téléspectateur dans l’inextricable lacis de constructions, mélange hétérogène de gratte-ciel ultramodernes et de frêles bicoques hors d’âge. L’étonnant le dispute au classique, le beau au laid. Mais tous ces édifices ont un seul et même objectif : investir le moindre espace urbain. Et le résultat, qui en dit long sur la société japonaise, est pour le moins surprenant…

Atelier tous publics, dès 16 ans. COMPLET

Dans le cadre du Festival du Film d’Architecture programmé du 12 au 14 octobre 2015 au CCAM, la Maison de l’Architecture de Lorraine et le CCAM – Scène nationale de Vandoeuvre proposent un atelier de pratique artistique tourné vers une sensibilisation aux questions de l’urbanité et particulièrement de son appropriation active que permettent aujourd’hui les nouvelles technologies (vidéo-mapping architectural).


Au Centre Culturel André Malraux – Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy

Événement Facebook [/expand]

Atelier «Linogravure & Paysages urbains» – 10/10/15

LinogravureDans le cadre de la Folle journée de l’architecture

L’architecture et la construction vous intéressent ? [expand title= »Lire la suite… »] Vos enfants, vos petits enfants, ceux de vos amis construisent des cabanes, photographient des ponts, visitent des châteaux ? Venez à l’école et partagez un moment en famille pour le plaisir de « jouer à l’architecte ». L’atelier «Linogravure & Paysages urbains» vous propose de piocher dans plus d’une centaines de tampons en lino gravés et de composer vos propres paysages urbains. Vous encrerez les tampons et utiliserez la presse manuelle pour imprimer un paysage urbain unique que vous pourrez emporter. Au delà de la technique d’impression cet atelier propose aux jeunes et moins jeunes de porter un regard nouveau sur la ville et les éléments qui la composent.


> A voir également pendant la Folle journée, l’installation expérimentale

«Grazio Pippo – Hommage à Filippo Brunelleschi», dans un des patios de l’École d’Architecture.


École Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy
2 Rue Bastien Lepage, 54000 Nancy

Événement Facebook

[/expand]

ATELIER « VIDÉO-MAPPING & ARCHITECTURE » – 10/10/15 – COMPLET

Dans le cadre du Festival du Film d’Architecture programmé du 12 au 14 octobre 2015 au CCAM, la Maison de l’Architecture de Lorraine et le CCAM – Scène nationale de Vandœuvre proposent un atelier de pratique artistique tourné vers une sensibilisation aux questions de l’urbanité et particulièrement de son appropriation active que permettent aujourd’hui les nouvelles technologies (vidéo-mapping architectural). [expand title= »Lire la suite… »]

« IN_OUT // » –  Projection monumentale de Jeff et Yoyo en façade de l’Hôtel de l’Aquarium (2008)
© Jeff & Yoyo (http://jeffetyoyo.jimdo.com/)

Le champ de la projection vidéo et ses technologies offrent en effet aujourd’hui une nouvelle grammaire visuelle, entre mise en valeur patrimoniale / architecturale et appropriation de l’espace urbain comme territoire de « projection » ; au sens propre comme figuré.

Si le sens du «toucher» est souvent exprimé à travers de nombreuses créations, ce n’est pas un hasard : il est désormais possible de faire « matière » plus que « fonction », de briser les notions d’échelle et de s’approprier ce qui fait notre environnement.

Si les vidéo-projections et créations sur bâtiments peuvent parfois être une simple déclinaison technologique du traditionnel «son et lumière», elles sont aussi pour beaucoup d’artistes et collectifs (qui réunissent souvent en leur sein vidéastes, graphistes et architectes) l’occasion de s’affranchir du cadre propre à « l’image-écran » pour développer un univers personnel accessible à tous, sorti des espaces balisés comme peuvent être la salle de cinéma, la galerie d’art,… Et investir le champ urbain comme le street art cherche à le faire autrement.
Le vidéo-mapping est aujourd’hui populaire car il sait satisfaire autant l’artiste, le politique et financeur, le public. Au-delà du décorum et prétexte spectaculaire il faut aussi se pencher sur les implications que cette pratique peut avoir pour les publics et leur cadre de vie, sur les architectes (qui pour certain s’initient à ces technologies), sur les vidéastes qui réalisent un rêve : donner vie à l’inanimé, proposer de relire notre environnement quotidien avec poésie.

DÉROULEMENT DE L’ATELIER

Limité à un public de 12 personnes, cet atelier de six heures encadré par un binôme de professionnels —un vidéaste (Vincent Vicario) et un architecte (Laetitia Cautero)— amènera les participants à travailler la vidéo-projection sur des maquettes d’architectes. L’architecte présent durant l’atelier parlera de son travail et des fonctions de ces échelles réduites.
La technique du vidéo-mapping sera abordée via un logiciel dédié et simple d’utilisation ; le propos étant de saisir en quoi l’outil de travail de l’architecte peut être utilisé à des fins créatives et artistiques.
Œuvrant sur un rapport de projection et d’échelle, le vidéo-mapping permettra ensuite aux participants d’y associer leur propre lecture de l’espace et des volumes proposeś.

Cette lecture passera par l’utilisation d’images filmées durant l’atelier (avec des moyens de prises de vues simples et communs tels le smartphone) ou par des images ré-employées pour ce qu’elles évoquent en rapport ou en contre-point avec le projet architectural. Il s’agira donc d’initier une lecture sensible d’un outil de travail, d’un projet architectural, existant ou imaginaire.
Les participants travailleront en groupe. Chaque groupe bénéficiera d’un vidéo-projecteur, d’un ordinateur équipé, d’une connexion internet. Afin de travailler d’éventuelles prises de vues avec un matériel léger et commun, les participants possédant un appareil photo-vidéo ou un smartphone équipé sont invités à l’apporter avec les connectiques informatiques nécessaires.
Le travail effectué bénéficiera d’une restitution publique à l’issue de l’atelier.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

– Initier une réflexion autour de l’architecture, ses outils, ses modalités artistiques et fonctionnelles.
Et, par extension : prendre conscience de son environnement architectural.
– Pratiquer une expression plastique via l’outil vidéo.
– Découvrir les notions de perspective, d’échelle.
– Faire se croiser les disciplines —art et architecture— via les deux intervenants et leurs spécialités.

INTERVENANTS

– Vincent Vicario (vidéaste & formateur audiovisuel vidéo, assistant d’enseignement vidéo à̀ l’Ecole nationale supérieure d’art et de design de Nancy, diplômé d’un BPJEPS « animation culturelle cinéma », intervenant artistique vidéo depuis 2005) / www.vincentvicario.fr

– Laetitia Cautero, architecte.

INFOS PRATIQUES

Atelier de six heures programmé le Samedi 10 octobre 2015 au CCAM – Scène nationale de Vandœuvre
Horaires : 9:00 > 13:00 + 14:00 > 17:00

Atelier gratuit, ouvert à tout public, âgé de 16 ans minimum, et présent sur volontariat et motivation personnelle et/ou collective. Aucune connaissance préalable en architecture, vidéo,… n’est nécessaire.
Atelier accessible sur inscription, dans la limite des places disponibles (12 participants maximum).

Inscriptions closes

Pour plus d’infos sur le Festival du Film d’Architecture organisé par la Maison de l’Architecture de Lorraine en partenariat avec le CCAM – Scène nationale de Vandoeuvre : cliquer ici

Avec le soutien de l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy (ENSAN) et de l’École nationale supérieure d’art de Nancy (ENSAD).

Événement Facebook  [/expand]

Exposition collective «Architectures dessinées» – 02/10/15 18h30

00_gR_20

L’exposition « Architectures Dessinées » réunit 5 artistes dont la production se rejoint dans la nécessité de montrer l’environnement dans lequel nous vivons. [expand title= »Lire la suite… »] Que ce soient des paysages urbains ou naturels, le travail de Diane Berg, Max Ducos, Martin Etienne, Guillaume Ramillien et Thibaut Rassat, nous propulse plus loin que le seul fait de représenter. Non il ne s’agit pas ici de «présenter de nouveau» une réalité mais d’ouvrir notre oeil sur quelque chose d’immatériel, sur une sensation nouvelle.

Pour en savoir plus cliquez ici


Vernissage : VENDREDI 2 OCTOBRE – 18h30

Exposition : du SAMEDI 3 OCTOBRE au VENDREDI 13 NOVEMBRE

Maison de la Culture et des Loisirs, Rue St-Marcel, Metz

Événement Facebook [/expand]

Installation « Architecture sonore » Franck Kirch 24/09/15 18h30

Trinitaires:Architecturesonore:(c)FranckKirch

« Le réel n’est plus le monde naturel qui nous entoure, il devient celui de l’instant, en constante dérive vers un ailleurs. » Arnaud François. L’exposition consiste en une appropriation de l’espace architectural de l’église des Trinitaires en le faisant dialoguer avec des éléments acoustiques parlés évoquant des formes mentales et virtuelles. [expand title= »Lire la suite… »] Ces éléments soulignent les différents éléments de l’architecture de l’église, lui apportent une nouvelle grille de lecture et en constituent une extension éphémère.


Artiste : Franck Kirch

Vernissage : JEUDI 24 SEPTEMBRE – 18h30

Exposition : du VENDREDI 25 SEPTEMBRE au DIMANCHE 18 OCTOBRE

Église des Trinitaires, Metz
Horaires d’ouverture: mercredi & dimanche [14h-17h] vendredi [14h-18h] / samedi [13h-18h]

Événement Facebook [/expand]

Exposition «Fragile(s)» – 22/09/15 19h

06_jean-revillardDans le cadre du Festival du Film d’Architecture organisé en partenariat avec le Centre Culturel André Malraux – Scène nationale de Vandoeuvre, la Galerie Robert-Doisneau du CCAM co-réalise une double exposition qui articule deux productions et démarches distinctes autour de la notion d’ «architecture fragile». [expand title= »Lire la suite… »]

> Jean REVILLARD : «Jungles» (photographie)

Au commencement, « l’homme seul dans la nature, après s’être allongé sur l’herbe et abrité dans une grotte, aurait imaginé son premier refuge en assemblant quelques branches ». La hutte primitive est un mythe fondateur de l’architecture sans cesse renouvelé et c’est bien ce récit que raconte Jean Revillard dans ces “jungles” faites de bric et de broc par les migrants bloqués à Calais. Dans une urgence et une précarité extrêmes ; sous un flash qui rappelle la persécution policière à laquelle ils sont soumis.

Fragile(s) Revillard

> Guilhem VINCENT : «Images publiques» (action architecturale)

« Où habitent les images » ? Investissant la galerie avec le cinéaste Manuel Heidenreich, Guilhem Vincent propose avec Images Publiques (deuxième opus du cycle Architecture fragile) d’habiter un espace de travail. En installant divers dispositifs spatiaux et sociaux, ils interrogent le rôle et la place des images à l’articulation des espaces, des corps et des identités, comme média d’un partage de l’espace. Un chantier accessible dès le 12 septembre et un blog à suivre : imagespubliques.tumblr.com.

Fragile(s) Ceverny

Coréalisation : Maison de l’Architecture de Lorraine, CCAM – Scène nationale de Vandoeuvre / Soutien : Conseil Régional de l’Ordre des Architectes de Lorraine, DRAC Lorraine, Région Lorraine. Les tirages de Jean Revillard sont mis à disposition par la Galerie Jacques Cerami (Charleroi, Be). 


Vernissage : MARDI 22 SEPTEMBRE à 19h00

Exposition : du MARDI 22 SEPTEMBRE au SAMEDI 17 OCTOBRE

Centre Culturel André Malraux – Scène Nationale de Vandoeuvre

Événement Facebook [/expand]

Édition et Exposition « Repères Urbains » 19/09/15 10h

nef

Pour la neuvième occurrence de notre guide «Repères urbains, architecturaux et paysagers», la ville de Saint-Dié-des-Vosges livre ses richesses le long d’un itinéraire plein de découvertes. Ce parcours a pour objectif de faire découvrir l’architecture moderne et contemporaine de cette ville au patrimoine riche et varié. [expand title= »Lire la suite… »]

Usines, habitat individuel, ensembles urbains et édifices publics se côtoieront. Une distribution du guide «Repères Urbains» et une visite commentée seront effectuées le samedi 19 septembre à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Une exposition sera également présentée au musée Pierre Noël de Saint-Dié-des-Vosges.


 

Auteur et photographe : Denis Valette

Vernissage : SAMEDI 19 SEPTEMBRE – 10h

Exposition : du SAMEDI 19 SEPTEMBRE au MARDI 29 SEPTEMBRE
Musée Pierre-Noël, Saint-Dié-des-Vosges

Événement Facebook [/expand]